L’accessibilité
Conseils

L’accessibilité


L’accessibilité : d’abord une question d’accessoires

 

Il suffit de peu de chose – du bon sens et des accessoires bien choisis – pour sécuriser une salle de bains et permettre à chacun, quels que soient son âge et son degré de mobilité, de s’y sentir à l’aise.

high_def_capsule_ambiance_01_j-tif

Vous envisagez de rénover tout ou partie de votre salle de bains ? Pensez sécurité ! Longtemps négligé, cet aspect du confort est primordial et permet à tous – personne âgée, blessée ou malade, femme enceinte… – d’utiliser la salle de bains de manière autonome. Au-delà du handicap, qui implique des aménagements techniques spécifiques, il s’agit de faciliter l’usage de l’espace bain à toute personne, de 3 à… 103 ans !

 

Une baignoire accessible et pratique

Certes, il n’y a pas plus accessible qu’une douche de plain-pied. Mais seule la baignoire permet une vraie détente musculaire et le bain des tout-petits. Pour la sécuriser, il est important d’en faciliter d’abord l’accès.

Avec un marchepied, il n’est plus nécessaire d’enjamber le bord de la baignoire pour y entrer ou en sortir. De même, une planche de bain bien calée facilite l’accès et permet également de se laver assis, si l’on ne peut se tenir debout ou allongé. Une ou deux barres d’appui bien positionnées, notamment pour se relever, complètent la panoplie.

Si la baignoire sert également à la douche, il est important de choisir un modèle adapté. Elle doit disposer d’une zone plus vaste, à fond plat et antidérapant, être équipée d’une bonde affleurante même en position ouverte, et d’un pare-bain pivotant pour un accès facilité.

 

Une douche antidérapante

Lorsqu’elle est de plain-pied et qu’elle mesure au moins 120 x 80 cm, la douche est accessible à tous. Toutefois, il faut veiller à ce qu’elle soit antidérapante en choisissant un revêtement spécifique sur les receveurs en céramique ou en acrylique renforcé (type Flight) ou encore un carrelage adapté. Il est également important de la doter de barres de maintien et d’une assise, maçonnée ou non, mais située à 50, voire 60 cm de hauteur. On peut également prévoir une douchette dont la hauteur est facile à régler sur la barre de douche, ainsi qu’une robinetterie aux poignées faciles à manipuler, même avec les mains savonneuses. Une porte de qualité, facile à manipuler, et dont le mode d’ouverture est adapté à la géographie de la salle de bains, s’impose également.

high_def_panolux_ambiance_04-tif

Un point d’eau pour tous

Un marchepied permet aux enfants d’être autonomes pour se laver les dents et accéder à la robinetterie. Certaines personnes âgées appréciant de pouvoir s’asseoir devant le point d’eau, on peut prévoir une assise sur roulette (qui souvent fait également office de rangement) et dégager le dessous du plan-vasque, en installant les rangements – colonnes et autres armoires – de part et d’autre.

 

S’asseoir

Il est toujours agréable, au sortir du bain ou de la douche, de pouvoir s’asseoir. Un banc ou un tabouret bien stable le permet. Il sera d’autant plus agréable à utiliser s’il est installé à proximité du radiateur sèche-serviettes.

high_def_e61406_seat_packshot_01-jpg

lire l’article