Il y a 2 semaines

Halte au confinement ! Aérer, voire ventiler la salle de bains si elle ne possède pas de fenêtre, est une nécessité. Il s’agit de préserver le bâti et les équipements qu’elle abrite, ainsi que la santé des habitants… Mais comment fait-on?

Plus une maison ou une pièce est étanche, plus il est nécessaire de la ventiler, c’est-à-dire d’en renouveler l’air intérieur. C’est une question de préservation du bâtiment, mais aussi de santé : l’air ambiant confiné se charge en vapeur d’eau, en gaz carbonique et en polluants, et les personnes fragiles en souffrent : problèmes respiratoires, migraines… Dans la salle de bains, les joints de carrelage ne sèchent plus et noircissent, le bois et ses dérivés se dégradent, et il se produit de la condensation, y compris dans les pièces voisines. La peinture s’écaille et cloque, le papier peint se décolle, les moisissures se développent. Souvent, il suffit de changer ses fenêtres pour que ces désordres apparaissent.

Ma maison est équipée d’une VMC

Une salle de bains sans fenêtre mais avec VMC

En présence d’une VMC, ou ventilation mécanique contrôlée, la salle de bains est normalement ventilée. Toutefois, sachez que les débits de ventilation réglementaires sont plutôt faibles, pour des raisons d’économies d’énergie. C’est pourquoi, il est important de s’assurer du bon fonctionnement de la VMC, et de l’entretenir : nettoyage des bouches d’extraction tous les trois mois environ (on enlève le capot de la bouche et on le nettoie à l’aide d’un chiffon humide) et dépoussiérage des pales du ventilateur – situé dans le caisson de ventilation, en général installé dans les combles tous les ans.

Ma salle de bains dispose d’une fenêtre

Salle de bains avec fenêtre sous les toits

Dans ce cas, il faut l’ouvrir grand après chaque bain ou douche, durant au moins dix minutes, hiver comme été. De même si vous faites sécher du linge dans la pièce, il est nécessaire de maintenir la fenêtre entrebaillée jusqu’à ce que le linge soit sec. Le plus efficace consiste à réaliser un courant d’air en ouvrant une autre fenêtre située à l’opposé de la première. Mais attention, chaque utilisateur de la salle de bains doit s’attacher à ouvrir la fenêtre et à la refermer ensuite, afin d’éviter que la pièce ne se refroidisse trop. Bref, la solution n’est tenable si chaque membre de la famille y met du sien…

Je n’ai ni VMC ni fenêtre

Une salle de bains sans VMC ni fenêtre

Dans ce cas, il est recommandé d’installer un extracteur d’air, qui ventilera de façon intermittente ou continue la salle de bains. Plusieurs solutions permettent de commander le fonctionnement de l’appareil : via l’interrupteur de la pièce, grâce à une sonde hygrométrique intégrée ou à un détecteur de présence. Les débits de ces appareils sont réduits, de l’ordre de 35 m3/h. Ils doivent donc fonctionner longtemps pour renouveler l’air ambiant de la pièce après son utilisation. Il existe des extracteurs centrifuges, à sélectionner lorsque l’extraction se fait à travers une gaine, et d’autres hélicoïdes, lorsqu’elle est directe vers l’extérieur ou obtenue par l’intermédiaire d’un conduit court. Ces appareils peuvent être bruyants. Préférez un modèle haut de gamme et vérifiez son niveau acoustique avant l’achat. Enfin, sachez que pour qu’il y ait ventilation, il faut prévoir une entrée d’air neuf positionnée de préférence en vis-à-vis de l’appareil.

Il y a 2 semaines
HAUT