Il y a 2 semaines

Parce qu’elle est moderne, pratique et esthétique, la douche à l’italienne fait rêver tous ceux qui envisagent la rénovation de leur salle de bains. Mais est-elle adaptée à toutes les pièces d’eau ?

La plupart du temps, on appelle douche à l’italienne une douche de plain-pied, dont le sol carrelé ou le receveur extra-plat (en céramique, acier ou matériau de synthèse, comme l’imitation bois) affleure le plancher de la salle d’eau. Son accès est aisé et sécurisé, car il n’y a pas de marche à franchir.

Toutefois, il faut savoir qu’à l’origine, et aujourd’hui encore pour certains spécialistes, une douche à l’italienne est une douche entièrement carrelée, y compris au sol, qu’elle soit de plain-pied ou surélevée (définition Dicobat, éditions Arcature). Il n’est pas question, ici, de receveur. Ainsi, entièrement revêtue de carrelage, la douche disparaît dans la déco de la salle de bains, qui parait plus vaste.

Mais avant de vous lancer dans l’installation d’une douche à l’italienne dans votre salle de bains, voyons les points à prendre en compte, et les différentes étapes de pose qui vous attendent.

Vérifier la faisabilité du projet d’installation d’une douche à l’italienne

Avant de vous imaginer à vous relaxer dans votre douche à l’italienne, il est important de vérifier la faisabilité de votre projet. Bien que la douche à l’italienne soit facile à insérer partout, même dans un petit espace, la configuration de la salle de bain est à prendre en compte. Vous pourrez ainsi décider de poser la douche à l’italienne dans un angle, tout le long d’un mur, ou encore sur une surface restreinte.

Quel que soit votre choix, sachez aussi qu’installer une douche à l’italienne demande de réaliser des travaux complexes. Il est donc recommandé de passer par un professionnel expérimenté pour être sûr du résultat.

Les différents éléments de la douche à l’italienne à acheter

Votre salle de bains est prête à recevoir une douche à l’italienne ? Il est donc temps de réfléchir aux différents éléments de la douche que vous souhaitez acheter. Une douche à l’italienne comporte 3 éléments essentiels.

  • Le receveur de douche : à moins d’être capable de créer une chape hydrofuge vous-même, nous vous conseillons d’acheter un receveur prêt à carreler, proposant une pente parfaitement adaptée. Il ne vous restera plus qu’à poser du carrelage par-dessus. Pour encore plus de simplicité, un receveur extra-plat, tel que le receveur Singulier de Jacob Delafon, conçu dans un matériau haut de gamme et antidérapant, se pose au sol sans étape supplémentaire requise.
  • Le système d’évacuation : pour évacuer l’eau, vous pourrez opter pour un siphon classique, centré ou non, mais cela demande suffisamment de place sous le receveur. Sinon, l’évacuation peut se faire par un système de caniveau, ou de rigole, plus simple à installer, et plus esthétique.
  • La colonne de douche : ici, le choix est large et vous permet d’obtenir le design que vous voulez. Préférez quand même une colonne de douche à encastrer, en adéquation avec le système d’évacuation des eaux que vous aurez choisi. Et si vous rêvez d'un kit de douche prêt-à-poser, découvrez le concept ECRIN, une innovation Jacob Delafon aussi simple qu’esthétique.

 

Douche à l’italienne : faire les bons choix avant de s’y mettre

Pour le choix de votre douche à l’italienne, il ne faudra pas se contenter de choisir les éléments qui vous séduisent le plus. Des critères sont à prendre en compte.

La hauteur du receveur de douche à l’italienne

Pour accéder à sa douche sans avoir à franchir une marche, il est nécessaire d’encastrer le siphon, ainsi que la canalisation d’évacuation qui transporte l’eau jusqu’à la colonne des eaux usées. Il faut donc « creuser » dans la chape et/ou la dalle de béton.

Il est possible de réduire la hauteur d’encastrement en sélectionnant un caniveau, ou une bonde de hauteur réduite qui, au lieu des classiques 10 à 12 cm, se contentent de 10, voire de 8 cm. Certains produits de nouvelle génération présentent une hauteur encore plus faible, comprise entre 5 et 7 cm.

Encastrer ou déporter le système d’évacuation ?

L’encastrement du système d’évacuation nécessite d’avoir la place, et demande de gros travaux. Si la configuration de salle de bains ne vous permet pas d’encastrer le système d’évacuation, deux alternatives existent :

  • Surélever le sol de toute la salle de bains. Dans ce cas, la marche à franchir est à l’entrée de la pièce, dans laquelle on évolue librement ;
  • Dans le cas d’une maison individuelle, passer par le niveau inférieur. Dans ce cas, la dalle est percée pour faire passer la canalisation. Le siphon est ensuite installé sous le plancher de la salle de bains. C’est d’autant plus pratique si celle-ci est située au-dessus d’une cave ou d’un garage.

Avec ou sans paroi de douche ?

Une douche à l’italienne équipée d’un receveur en céramique, acier ou matériau de synthèse, doit être systématiquement fermée par une paroi en verre. Sans cela, l’étanchéité entre le sol de la salle de bains et le receveur, obtenue à l’aide d’un joint silicone, est difficile à maintenir dans le temps.

Si vous souhaitez une douche ouverte, optez pour un sol carrelé, que vous obtiendrez en réalisant un receveur maçonné, ou en installant un receveur prêt à carreler. Ainsi, vous aurez une douche de plain-pied, à la fois carrelée et ouverte : le rêve !

Le prix de votre douche à l’italienne

Le prix d’une douche à l’italienne est très difficile à estimer. Cela dépendra de l’installation choisie, de la qualité des matériaux, et du professionnel. Le budget est toutefois à considérer, pour ne pas vous retrouver avec un projet bien trop cher. À l’inverse, vous pourriez vous rendre compte que vos choix pourraient être un peu plus qualitatifs, pour quelques dizaines d’euros supplémentaires. N’hésitez pas à demander un devis pour votre douche à l’italienne. Enfin, pensez également à prévoir une part pour la déco de la salle de bains.

Installation de la douche à l’italienne : les étapes

Tout est décidé ? Il ne reste plus qu’à poser la douche à l’italienne dans votre salle de bain. L’installation comprendra 6 étapes :

  • Décaissement à l'emplacement du receveur ;
  • Pose de la rehausse dans la réservation ;
  • Pose du receveur ;
  • Préparation et étanchéification des parois de la douche à l'italienne ;
  • Pose du carrelage mural ;
  • Installation de la robinetterie et de la colonne de douche
Il y a 2 semaines