Il y a 3 mois

Comme toutes les autres pièces de la maison, la salle de bains a droit à la couleur. Mais comment l’utiliser ? Jusqu’à quel point l’oser ? Voici nos conseils.

 

 

Bien utilisée, la couleur est un cocon protecteur très agréable dans une salle de bains, où elle apporte une dose de bonne humeur. Toutefois, par crainte d’en être lassé – on ne change pas de carrelage comme de peinture –, on l’applique souvent avec parcimonie où on l’évite, alors que la salle de bains peut s’y prêter.

La couleur au mur ou au sol

Une grande salle de bains de couleur bleue

La couleur peut être appliquée sur un ou plusieurs murs de la salle de bains. Plus il y a de murs colorés, plus l’effet cocon est sensible. Souvent, on fait appel à la mosaïque, unie ou en camaïeu, car elle est intemporelle, égayant la salle de bains sans jamais se démoder. De plus, elle est en pâte de verre, qui joue avec la lumière et anime les surfaces. On peut également utiliser la couleur en soubassement, grâce à un carrelage, et peindre le ou les murs au-dessus. Ainsi, on limite la surface carrelée, ce qui permet de monter en gamme.

 

Une vasque à poser, une baignoire et un WC dans une salle de bains bleue

Lorsque les murs sont blancs ou habillés d’une couleur neutre, un sol en couleur(s) permet de réchauffer l’ambiance. Les (vrais) carreaux de ciment, avec leurs couleurs profondes et leur surface satinée, sont parfaits, offrant toutes sortes de motifs, rétro ou contemporains, floraux ou géométriques…

Tout est possible aujourd’hui, car il existe une grande variété de carreaux : de la mosaïque aux formats XXL, façon bois, marbre ou tissu, avec des finitions brillantes, mates ou satinées, en reliefs…

Mais attention de calmer le jeu : si la couleur habille le ou les murs, le sol doit être en bois ou d’un ton neutre (beige, gris, marron…). A l’inverse, si la couleur anime le sol, alors c’est le mur qui doit rester sobre. Il s’agit d’éviter l’overdose.

Des petites touches de bonne taille

Ne soyez pas mesquin ! Pour jouer son rôle décoratif, la couleur doit exister, donc couvrir une surface suffisante. Trois accessoires ou serviettes de toilette colorés ne font pas un style. Donc, allez-y franco, par exemple en habillant le plan de toilette ou la crédence du lavabo avec un carrelage coloré, en sélectionnant un meuble aux façades colorées, en choisissant une baignoire ou une vasque en couleur…

Une vasque dans une salle de bains de couleur jaune

Quelques conseils

• Une, deux, trois… couleurs ? Plus la surface de la salle de bains est réduite, plus on peut se permettre de fantaisie, donc de couleurs, qui apporteront du caractère, du style, une consistance.

• Quelles couleurs ? Le jaune et l’orangé sont gais et chauds, tandis que le bleu et le turquoise vont aux maisons en bord de mer. On peut éviter le vert, peu flatteur au teint, du moins sur les murs ou le sol. Mais rien n’empêche un plan, une vasque ou une baignoire verte.

• Oubliez la frise ou le listel, totalement démodé, sauf dans les ambiances rétro, où ils permettent d’animer un mur carrelé de carreaux métro.

• Dans le doute, misez sur les valeurs sûres et les intemporels (carreaux de ciment, mosaïques, carreaux métro…).

• Pensez au nettoyage : un carreau foncé structuré façon ardoise deviendra blanc sous l’effet du calcaire. Dans une salle de bains d’enfants, un carreau foncé en crédence du lavabo sera toujours constellé de dentifrice…

 

Il y a 3 mois
HAUT