Il y a 3 mois

Si aujourd’hui, la salle de bains est un espace indispensable pour chaque Française, cela n’a pas toujours été le cas. D’abord inexistante, elle est l’héritage du « cabinet de toilette » des belles de la noblesse. Une pièce qui témoigne de l’évolution des mœurs et des progrès scientifiques.

Laissez-nous vous raconter la belle histoire d’amour entre les Françaises et leur salle de bains. Et pourtant, comme dans les comédies romantiques, au début, c’était mal parti.

Du Moyen Age à l’époque moderne : l’eau ? Quelle horreur !

Au Moyen Age, pas de salle de bains ! On allait aux étuves, des bains chauds qui ressemblaient aux thermes romains. Ces saunas publics, pas toujours bien fréquentés étaient situés en périphérie des villes. A cette époque et jusqu’au XIXe siècle en France, l’eau n’a pas vraiment bonne réputation. Elle est accusée de ramollir les chairs et l’esprit et d’affaiblir le corps en général. La religion très présente alors et dans les siècles suivants ajoute son lot d’interdictions, comme celle de se voir nu. A tel point qu’on finit par ne faire qu’une « toilette de chat » minimaliste : on se frotte avec une serviette et on se débarbouille le visage.

Bien sûr, les difficultés d’acheminement et de distribution de l’eau ne permettent pas non plus l’eau courante… Les douches et les salles de bains ne prendront leur essor en France qu’au cours du XXe siècle.  Difficile de croire que les belles de la Cour de Versailles ne se lavaient pas, et pourtant ! Heureusement, poudres et parfums sauvaient les apparences.

Fin du XVIIIe : vive le cabinet de toilette

Le cabinet de toilettes ou l'ancienne salle de bains

A la fin du XVIIIe siècle, dans les milieux les plus favorisés, les femmes profitent d’un cabinet de toilette, le plus souvent attenant à la chambre. Elles s’y habillent, s’y maquillent, se parfument et se coiffent. Mais l’eau n’est pas vraiment présente dans cet espace… C’est le lieu des métamorphoses, mais pas de la toilette. Car on continue de se laver… très rarement.

Ce sont les progrès scientifiques et les découvertes de Pasteur notamment qui vont tout changer. Il cautionne l’hygiène et donc l’utilisation de l’eau pour se laver enfin régulièrement. Dès lors, la salle de bains évolue et se modernise.

La Parisienne peut enfin se reconcilier avec l’eau et en faire une alliée de sa beauté.

De l’eau oui, mais bien cachée

Si les femmes ont toujours apporté beaucoup de soin à leur apparence, elles sont historiquement aussi en charge des enfants et des soins des bébés. C’est ainsi que les bassines pour laver les enfants viennent côtoyer seaux et éponges : c’est le premier équipement d’un cabinet de toilette en mutation ! Cet espace est encore utilisé pour se préparer et s’habiller. Il n’y a pas de bains fixes mais plutôt des bassines mobiles qu’on range – et même qu’on cache– une fois utilisées.

Début du XXe siècle : la salle de bains, un luxe qui se démocratise

Une femme se prépare dans une salle de bains à la fin du XXème siècle

Au fil du temps et de l’accès à l’eau courante, la salle de bains s’équipe en robinetterie et propose de plus en plus des baignoires ou des douches. Cette transformation dans les foyers français s’amorce finalement bien plus doucement qu’on pourrait le croire.  Il n’y a en 1950 que 6 % des logements équipés d’une salle de bains ! Cette pièce dédiée aux soins du corps est encore loin d’être la norme.

Comment faisait l’élégante d’après-guerre pour être fraîche ? Sans doute une bonne dose de système D dans la cuisine.

Aujourd’hui, l’indispensable salle de bains

Une salle de bains qui représente l'aude, l'irrévérence et l'élégance

Devenue incontournable, la salle de bains prend place aujourd’hui dans la majorité des logements des Français (90 %). Elle accueille évidemment toute la famille puisque la norme aujourd’hui, c’est bien sûr de se laver tous les jours. Il est même de plus en plus fréquent de voir des logements équipés de deux salles de bains : le plus souvent, une salle de bains familiale et une salle de bains pour les parents, parfois installée dans la suite parentale. Les enfants y apprennent l’autonomie et l’intimité, puisque c’est la pièce où, devenus adolescents, ils réclament leurs moments rien qu’à eux.

Douche ou bain ? Entre les deux, le cœur des Françaises balance. Le plus souvent, la baignoire est jugée indispensable au moment de l’arrivée des enfants puis on rêve d’une douche à l’italienne quand ils grandissent…

Mais on peut bien aussi profiter des deux non ? L’apaisement d’un bain & le coup de fouet matinal de la douche, selon le moment et l’humeur.

Vous reprendrez bien une dose de bien-être ?

Le bien-être d'une élégante femme qui se détend dans un bain

Devenue la pièce de l’hygiène et de la propreté, la salle de bains continue d’évoluer. Sa surface déjà, assez restreinte aujourd’hui (environ 3 m2 en ville et 8 m2 dans une maison individuelle), tend à augmenter. Et puis sa fonction change aussi. Anciennement pièce technique qu’on cachait, la salle de bains devient de plus en plus un lieu de bien-être et de confort, décoré, où la sensorialité est de mise. Musique, bougies, beaux matériaux, on ne recule devant rien pour créer une atmosphère agréable.

Les soins du corps y ont pris toute leur place. Les femmes ne s’y cachent plus sous leurs vêtements mais prennent des bains tonifiants ou des douches hydromassantes, huilent ou gomment leur corps avec des soins précieux… Elles continuent de s’y maquiller, de s’y coiffer…

Et oui, les femmes du XXIe siècle ont enfin un corps digne d’être chouchouté. Il était temps non ?

Etre avec vous dans votre salle de bains, la spécialité de Jacob Delafon

La salle de bains à la francçaise allie luxe, mode et élégance

Jacob Delafon accompagne ces évolutions depuis 1889. Spécialiste des matériaux de qualité depuis l’origine, Jacob Delafon s’est toujours invité dans le quotidien des femmes pour comprendre leurs attentes, anticiper leurs besoins et accompagner les mutations de la société. Qu’il s’agisse de robinetterie ou de design de sanitaires, Jacob Delafon propose une expérience de bien-être unique et apaisante où le lâcher prise est élevé au rang d’art.

Dans une société plus portée vers l’individualisme, il est temps de prendre du temps pour soi et de cultiver sa propre personnalité ! Bains hydromassants, colonne de douche multi jets, tête de douche extra large, à vous de composer votre salle de bains sur mesure. Et avec des styles, des matières et des coloris variés, la salle de bains qui vous ressemble est à portée de mains !

Il y a 3 mois
HAUT