Il y a 4 mois

Une baignoire sur pied qui trône dans une salle de bains esprit boudoir, une salle de bains tout en bois façon sauna… Ces images vous font rêver mais les parquets au sol de la salle de bains ça ne marche que dans les magazines vous dites-vous ? Et bien non.

Installer un parquet en bois dans sa salle de bains de tous les jours c’est possible. Certes c’est une pièce particulièrement humide, il y a donc des précautions à prendre pour choisir la bonne espèce et la faire durer. Voici tous nos conseils pour profiter de l’ambiance naturelle et chaleureuse du bois dans votre salle de bains.

 

Opter pour des bois exotiques

Certaines essences de bois sont naturellement résistantes à l’eau et donc imputrescibles. Ces espèces de bois naturellement protégées pour supporter l’humidité sans pourrir, sont d’origine exotique. Ce sont également elles que l’on retrouve dans le mobilier des salons d’extérieurs. Pour un parquet en bois massif qui vit avec les éclaboussures d’eau dans la salle de bains on mise donc sur le teck, mais aussi sur le bambou, le moabi, l’ipé, l’iroko, le kempass ou encore le merbau. Tous supportent très bien l’humidité et l’eau. Une précaution à l’achat ? Vérifier la présence de labels sur ces bois lointains attestant de leur origine durable. De leur côté, quand ils sont non traités, les bois européens sont à éviter car ils supportent moins bien l’humidité au quotidien. Cependant, le pin maritime, le frêne, le hêtre, l’épicéa ou le peuplier une fois traités sont très résistants en milieu humide.

>Créer une ambiance cocooning dans la salle de bains

Traiter pour durer

Pour une durabilité renforcée, le bois de votre parquet de salle de bains doit avoir reçu un traitement hydrofuge qui va le protéger tout au long de sa vie (même si votre bois est d’origine exotique). En effet ces traitements s’imprègnent en profondeur pour protéger l’ensemble du bois et empêcher l’apparition de champignons et moisissures.

Du parquet bien ciré dans une élégante salle de bains à la parisienne
Du parquet dans une élégante salle de bains CONTRA (pose à bâton rompu)

 

Si le bois brut que vous avez choisi pour le sol de votre salle de bains n’est pas traité, il est toujours possible de l’huiler ou le vitrifier vous-même. A noter cependant qu’il est préférable d’opter pour l’huile qui laisse mieux respirer le bois que la vitrification et qui permet de poncer pour effacer les éventuelles traces laissées par des éclaboussures d’eau.

Bien poser son parquet dans la salle de bains

Choisir le bois dans la salle de bains implique quelques précautions essentielles à prendre en compte. En effet si certaines essences sont à privilégier dans la salle de bains, c’est aussi le cas pour le type de pose. Ainsi on recommande la pose collée du parquet : ce type de pose permet de bien solidariser les lames entre elles pour une meilleure stabilité du sol et un vrai confort acoustique.

Du parquet clair dans une salle de bains tendance avec un tapis au sol et une douche encastrée
Du parquet clair dans une salle de bains tendance – Collection ECRIN

 

A l’inverse, une pose en parquet flottant est à éviter dans cette pièce humide car elle peut laisser des espaces entre les lames dans lesquels l’eau va s’infiltrer. A l’usage, c’est de la moisissure garantie ! Quel que soit le type de pose choisi, il est toujours préférable d’utiliser une colle polyuréthane pour le bois car elle présente la meilleure résistance à l’eau. Et pour parfaire l’étanchéité de votre parquet fraîchement posé, pourquoi ne pas adopter la tendance des joints « ponts de bateau » ? Entre les lames mises bout à bout, le mastic, généralement noir, vient ajouter une autre touche déco à votre sol en bois.

Choisir un parquet stratifié spécial pièce humide

Comme son nom l’indique, ce type de parquet est stratifié, c’est-à-dire qu’il s’agit de plusieurs couches de bois compressées les unes sur les autres et d’une finition résistante sur le dessus. Le parquet stratifié spécial pièce humide a reçu un traitement particulier qui lui permet de résister davantage aux projections d’eau et à l’humidité ambiante.

Une suite parentale avec une baignoire entourée d'un parquet vertical au sol
La baignoire VOLUTE entourée d’un beau parquet (pose « à  coupe de pierre »)

 

Ce type de sol est parfaitement adapté pour la salle de bains et vous accompagne plusieurs années sans bouger. Certes c’est un investissement plus important à l’achat, mais c’est le choix de la durabilité. Son autre atout de taille ? Vous avez le choix parmi de nombreux styles de finitions. Alors plutôt patiné ou cérusé votre sol dans la salle de bains ?

Entretenir régulièrement le parquet de la salle de bains

Le parquet de la salle de bains se lave régulièrement avec un savon spécifique à l’essence de bois choisie. Une à deux fois par an, en fonction de l’état du bois, un entretien plus important est nécessaire. Pour le parquet de la salle de bains, l’idéal est d’appliquer de l’huile pour nourrir et protéger le bois tout en le laissant respirer.

Du parquet au style parisien et à l'aspect vieilli dans une grande salle de bains NOUVELLE VAGUE
Du parquet en bois clair dans une salle de bains NOUVELLE VAGUE

 

A chaque parquet son huile : spécial teck, spécial bambou, etc. Bien entretenu, le parquet garde ainsi sa belle couleur et résiste mieux et plus longtemps à l’humidité ambiante.

Le parquet fait de la résistance

Le classement UPEC renseigne sur la qualité du sol. Dans le cas du parquet c’est le critère de la « dureté » qui fait la différence. Plus le bois est dur, plus il est résistant. Si vous êtes nombreux à la maison, il sera intéressant d’opter pour un parquet bien noté. Le classement UPEC vous permet d’évaluer la dureté du sol (de U2 (moins résistant) à U4 (plus résistant)), sa résistance au poinçonnement, c’est-à-dire aux marques de chaussures ou de mobilier (de P2 à P4), sa résistance à l’eau (E1 permet la présence d’eau occasionnelle et E3 la présence d’eau fréquente et prolongée) et, enfin, sa résistance aux produits chimiques (de C0 à C2 pour un risque maximum).

Chasser l’humidité dans la salle de bains

On dit souvent que l’air intérieur est aussi chargé en polluants que l’air extérieur. Parmi les responsables : l’humidité. Un bon réflexe pour sa salle de bains comme pour ses poumons : aérer, ventiler ! Quand on a la chance d’avoir une fenêtre dans la salle de bains, l’ouvrir en grand après chaque utilisation permet à l’humidité de s’évacuer plus rapidement.

Du parquet dans une salle de bains avec une fenêtre au plafond pour chasser l'humidité
Une fenêtre pour aérer le parquet dans la salle de bains – baignoire CAPSULE

 

La VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) permet également de renouveler l’air et de réguler le taux d’humidité de la salle de bains. Côté astuces pratiques : pensez à vous équiper d’un tapis qui absorbe l’eau sous vos pas à la sortie de la douche ou de la baignoire, et à essuyer les traces d’eau sur le bois dès que vous les repérez.

 

Mémo pour bien choisir le parquet de la salle de bains :

  • Opter pour des bois exotiques
  • Traiter le bois pour qu’il dure
  • Bien poser son parquet dans la salle de bains
  • Choisir un parquet stratifié spécial pièce humide
  • Entretenir régulièrement le parquet de la salle de bains
  • Opter pour un bois « dur »
  • Chasser l’humidité dans la salle de bains

 

Il y a 4 mois
HAUT